La manipulation managériale

La manipulation, art pratique du faux-semblant peut être érigée en un système de management qui interroge au plan éthique. Il est ravageur en terme de risques psychosociaux et se retourne tôt ou tard sur ceux -celles qui le pratiquent. L’objectif est de maintenir une domination de l’équipe et de ses composantes.

 Les 12 principes dont il faut se méfier :

1. Anticiper, prévoir, décider en secret (seul ou avec des complicités fiables)

2. En public et collectivement démontrer écoute et bienveillance

3. Montrer une ouverture d’esprit positive et parler de confiance.

4. Déléguer les responsabilités à partir des compétences utiles pour valoriser les buts secrets.

5. Construire des alliances individuelles basées sur des privilèges réels ou implicites

6. Cloisonner les alliances quelles qu’elles soient

7. Délivrer les informations uniquement si elles sont utiles à la résolution d’une situation abordée collectivement

8. Valoriser, récompenser ostensiblement les fidèles

9. Ignorer, écarter, déchoir ceux qui ne rentrent pas dans le jeu

10. Court-circuiter systématiquement les « alliés » notamment les plus compétents

11. Sur le terrain, les placer sous surveillance d’autres « fidèles » - pour contrôler les prises éventuelles de leadership et rappeler qui est « le chef »

12. Récupérer le travail réussi qui a été initialement « délégué » à son profit au moment de la réussite.

(1) L’analyse des situations individuelles se fait par un accompagnement personnel. L’analyse des situations d’équipes se fait par un mix entre accompagnement individuel et de l’équipe.



  • LinkedIn
  • Twitter